Meilleurs vœux 2016

Publié le par MS21

Meilleurs vœux 2016

 

Janvier 2016, nous voilà à nouveau confrontés à la même litanie incantatoire et invocatoire des vœux présidentiels... la même ? pas vraiment !

 

L'année 2015 a été d'une extraordinaire violence. Violence de l'austérité, du chômage, des régressions sociales, violence de la corruption, violence des inégalités, mais encore violence des images des morts de l'immigration, des guerres, violence des assassinats. Les citoyens accablés, en plein désarroi ne voient plus dans l'offre politique que mensonge. Chaque jour fait naître un prétexte à entraver davantage les libertés au nom de la sécurité.

 

Pourtant il n'y a pas de fatalité et tous ces événements ont une cause qu'il faut chercher dans la politique néolibérale mondialisée dévastatrice dont ils sont le corollaire et que conduit, dans le cadre de l'Union Européenne , notre gouvernement.

 

Nous, MS21, refusons de céder sous la chape de plomb d'une terreur savamment entretenue.

 

Nous disons que l'espoir existe .

 

Nous disons que le peuple doit cesser de s'en remettre à une alternance vaine et reprendre en main son destin.

 

Nous disons qu'une véritable émancipation ne pourra surgir que sous une forme collective et unitaire. Elle nécessitera la participation de chacun au sein d'organisations politiques résolues à engager la lutte pour inverser le rapport de forces car l'idée de voir les classes dominantes abandonner leurs privilèges ou se réformer, relève d'une dangereuse illusion, voire d'une compromission.

Ce combat auquel le MS21 travaille, en renouvelant les pratiques politiques, permettra de construire une véritable dynamique alternative.

 

Nous disons que l'avenir existe et qu'il est entre nos mains. Retrouvons-nous et mobilisons-nous pour le faire émerger, tels sont nos vœux.

 

Le MS21

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LICTEVOUT 11/01/2016 20:30

Merci pour vos bons voeux. En ce moment, nous en avons bien besoin.
Charles.