La solution : dissoudre le peuple !

Publié le par MS21

La solution : dissoudre le peuple !
Ras le bol d’entendre le torrent médiatique pour disqualifier les GJ
 
 

C’est vrai, ces gilets jaunes, ils font chier, il a raison François Berléand quand il dit : (jeudi 7 février sur RTL)  « Moi depuis le début, ils me font chier les gilets jaunes » .
Faut le comprendre cet homme . «  La première fois au rond point, on signe, on dit « on est avec vous » et après, on sort de Bordeaux et il y avait dix kilomètres de camions… » «… si les gilets jaunes n’ont pas conscience qu’il y a des gens qui travaillent,  que ça coûte de l’argent, que quand les manifestations dégénèrent, ce sont les assurances qui payent, donc eux… »
C’est vrai,  ce qu’ils sont c… ces gilets jaunes, ils ne comprennent rien de rien… Il est pas content François Berléand ça lui déplait tout ça, il a de la peine pour Brigitte et Emmanuel ses amis.

Et si y' avait que ça mais ils sont bêtes, et même incultes et si ça se trouve, ils savent même pas bien lire, ils ont pas de vocabulaire . Ils vont chercher les mots dans le dictionnaire, tiens, le mot moratoire par exemple, c’est vrai ça puisque c’est Bruno Jeudy qui l’a dit sur BFM TV.

Et la preuve qu’y sont bêtes, c’est qu’ils s’informent sur les réseaux sociaux et pas dans les vrais journaux, les sérieux, ceux qu’on achète ou qu’on entend à la radio ou qu’on voit à la télé, c’est vrai ça, puisque Gaël Vaillant l’a dit dans le Journal du Dimanche le 24 Novembre 2018: «  Sur les réseaux sociaux, une partie (tiens c’est vrai laquelle?) des gilets jaunes aime des théories du complot et partage des « fake news » . On avait un peu oublié ça mais heureusement  y a eu un sondage du 7 février 2019 qui l’a rappelé,  59% des gilets jaunes disent s’informer sur les réseaux sociaux contre 37% seulement chez les gens normaux. France info  dévoile lundi 11 février le deuxième volet de l'enquête IFOP pour la fondation Jean Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch avec une attention particulière apportée aux gilets jaunes et c’est vrai aussi ça, il faut bien les étudier à part parce que « le constat est clair: dans ce mouvement on croit beaucoup plus que la moyenne aux théories du complot ».

Donc, ils sont complotistes, en plus, ils sont racistes, ils croient dans  «  la théorie du grand remplacement »,  ils sont antisémites. La preuve, le mot « juden » tagué sur la vitre d’un restaurant Bagelstein à Paris dont la photo a été diffusée sur les réseaux sociaux le 9 février. Un tag de trop (Raphaël Gluksmann), ça oui et ignoble on pourrait ajouter mais, « après des centaines d’autres, depuis des semaines  », peut-être bien depuis le début du mouvement des gilets jaunes hein? ça veut bien dire qu’ils sont antisémites non? et même un peu nazis les «gilets jaunes et leurs leaders factieux, une peste jaune » comme twitte Frédéric Haziza, encore un vrai journaliste lui. C'est pas des « fake news » tout ça puisque c’est dans les journaux.

En plus, y sont violents, on les voit partout, ah non pas partout mais sur les chaînes d’info à la télé, heureusement qu’elles sont là pour nous montrer ce qui se passe vraiment dans la vraie vie parce qu’ailleurs dans la France périphérique des bagarres on en voit pas. Bon d’accord, les programmes, ça devient un peu ennuyeux, toujours les mêmes bagarres, avec encore samedi 9 un mec avec une main arrachée, en fait c’est même pas vrai, on l’a su après, il n’a eu que quatre doigts enlevés et un peu la figure. Et qu’est-ce qu’ils foutaient là à vouloir entrer à l’Assemblée nationale. C’est pour les députés ça, pas pour le peuple. Faut pas qu’ils exagèrent les gilets jaunes, et qu’ils en rajoutent juste pour se faire plaindre. Comme disait une manifestante des foulards rouges à Paris, « ils l’ont bien cherché, ils savaient ce qu’ils risquaient ».
Encore une preuve, ils ont failli mettre à bas la République avec un transpalette! Violents on vous dit… Et le feu chez Ferrand dans sa maison de vacances…. On n’a pas la preuve mais avec tous ces gilets jaunes partout qui traînent, ça ne peut pas être un squatter, c’est de la mauvaise intention, pensez des gens si gentils, si agréables ; c’est vrai, c’est leur voisine qui le dit.

Illettrés, alcooliques, chômeurs, paresseux, violents, conspirationnistes, antisémites, des gens qui croient n’importe quoi, c’est pas eux que Macron peut convier à ses grands débats. Des heures à l’écouter, pour ça il faut des gens triés sur le volet, complaisants et bien éduqués, des représentants du peuple… Mais le peuple?  Ah ça non!

Tout le monde est bien d’accord, il faut que ça cesse… sinon gare à eux, gare à nous...

Pour en savoir plus :

 la supercherie du vote utile

Emmanuel Macron : qui est-il ?

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Que les médias fassent le boulot de propagande pour lequel ils sont payés n'a évidemment rien de surprenant et permet d'installer un fascisme new-look avec des lois, et des policiers et des magistrats dont certains ont pris clairement le chemin de Vichy. Est-ce qu'il y en a qui ont "prêté serment" au roitelet?
Il me semble qu'est encore trop peu présente, au sein des gilets jaunes, la réflexion sur le rôle de l'UE dans la domination de l'immondialisation capitaliste. Toutes les revendications, y compris celle d'un RIC aussi idéal que certains le souhaitent, seront sans résultat notable tant que l'on sera soumis aux ordres de l'UE, c'est-à-dire sans reconquête des souverainetés populaire et nationale, de l'indépendance et de la liberté. C'est, me semble-t-il, le premier défi à relever face aux "nouveaux collabos" de la nouvelle "souveraineté européenne" (voir sur le blog: "Sors d'ici Jean Moulin"). Un des premiers, et certes bien faible moyen, de s'opposer à cette machine mortifère pour les peuples, c'est de ne mettre aucun bulletin dans l'urne européenne.
Méc-créant.
(Blog: "Immondialisation: peuples en solde!")
Répondre